Le Fonds Houtman organise le vendredi 21 octobre 2022 un colloque intitulé « Vivre enfant dans la migration », en collaboration avec les 7 équipes soutenues :

  • Le Centre MENA Les Hirondelles avec l’IRFAM
  • L’ASBL ABC Cinéma
  • L’ASBL ékla, le Centre scénique de Wallonie pour l’enfance et la jeunesse
  • L’ASBL Clowns sans Frontières
  • Marion Colard et Ninon Mazeaud, soutenues par la Maison de la Création, Centre Culturel Bruxelles-Nord
  • Le Collectif Chindogu
  • Le Service droit des jeunes et la Plate-forme Mineurs en exil

Le programme complet à découvrir et s’inscrire ici

Il est également possible de commander le livre collectif « Vivre enfant dans la migration » (Editions L’Harmattan), issu des travaux soutenus, lors de l’inscription. Plus d’informations sur le livre ci-dessous.

Le colloque se déroulera le vendredi 21 octobre 2022 de 9h à 16h30 au W :Halll, le centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre

Pour toute information complémentaire : 02/543.11.71 ou info@fondshoutman.be

Ce colloque s’adresse principalement aux professionnels de terrain : professionnels du monde de l’enfance et de la jeunesse, de la migration et de l’accueil, de la santé et de la santé mentale, des milieux scolaires et extrascolaires, du monde des loisirs, de la culture… et de manière générale toute personne soucieuse du bien-être des enfants migrants en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Programme ci-dessous :

Extrait / quatrième de couverture du livre qui paraîtra chez L’Harmattan et sera proposé avec l’inscription au colloque du 21 octobre prochain :

Un appel à projets est lancé par le Fonds Houtman, de l’Office de la Naissance et de l’Enfance, en novembre 2018, sur fond de crise de l’accueil des réfugiés. L’UNICEF dénonce alors 50 millions d’enfants déracinés dans le monde, dont la Belgique n’accueille qu’une infime partie. Les recherches mettent en évidence deux grandes préoccupations exprimées par les mineurs exilés : l’inquiétude pour ceux qui sont restés au pays et les difficultés rencontrées dans le pays d’accueil. Mais apparaissent aussi des facteurs de résilience, comme l’école, les loisirs, les jeux, les amis. Ce sont ces opportunités de refaire sens et lien que cible l’appel à projets, en développant divers axes de travail, dont l’élaboration d’actions et d’outils, pour se relier, reconstruire son histoire, débloquer l’imaginaire, retourner au jeu, revendiquer le droit des enfants aux loisirs. Cet ouvrage réunit sept contributions qui ont bénéficié d’un accompagnement du Fonds Houtman pour aboutir à des outils concrets, transférables vers d’autres terrains. C’est dans cette optique qu’ils sont ici décrits dans leur déroulement et développés dans leurs résultats.

Sous la coordination de Danièle Crutzen et Altay Manço.

Ont contribué à cet ouvrage collectif : Patrick Alen, Assaad Azzi, Roberto Cimino, Marion Colard, Karim Aït-Gacem, Selena Galante, Isabelle Limbort-Langendries, Paul Mattei, Ninon Mazeaud, Valérie Provost, Christelle Trifaux, Leïla Scheurette, Myriam Sommer.