Les sept projets soutenus sont aujourd’hui clôturés. Un outil est déjà présenté ci-dessous (bas de la page), les autres suivront ultérieurement. Le colloque « Vivre enfant dans la migration » aura lieu le 21 octobre 2022 et présentera les résultats des travaux. Un livre collectif est aussi en préparation et sera publié à cette occasion (couverture et descriptif ci-après), ainsi qu’un numéro des Cahiers du Fonds Houtman.

Extrait / quatrième de couverture du livre qui paraîtra chez L’Harmattan et sera proposé avec l’inscription au colloque du 21 octobre prochain :

Un appel à projets est lancé par le Fonds Houtman, de l’Office de la Naissance et de l’Enfance, en novembre 2018, sur fond de crise de l’accueil des réfugiés. L’UNICEF dénonce alors 50 millions d’enfants déracinés dans le monde, dont la Belgique n’accueille qu’une infime partie. Les recherches mettent en évidence deux grandes préoccupations exprimées par les mineurs exilés : l’inquiétude pour ceux qui sont restés au pays et les difficultés rencontrées dans le pays d’accueil. Mais apparaissent aussi des facteurs de résilience, comme l’école, les loisirs, les jeux, les amis. Ce sont ces opportunités de refaire sens et lien que cible l’appel à projets, en développant divers axes de travail, dont l’élaboration d’actions et d’outils, pour se relier, reconstruire son histoire, débloquer l’imaginaire, retourner au jeu, revendiquer le droit des enfants aux loisirs. Cet ouvrage réunit sept contributions qui ont bénéficié d’un accompagnement du Fonds Houtman pour aboutir à des outils concrets, transférables vers d’autres terrains. C’est dans cette optique qu’ils sont ici décrits dans leur déroulement et développés dans leurs résultats.

Sous la coordination de Danièle Crutzen et Altay Manço.

Ont contribué à cet ouvrage collectif : Patrick Alen, Assaad Azzi, Roberto Cimino, Marion Colard, Karim Aït-Gacem, Selena Galante, Isabelle Limbort-Langendries, Paul Mattei, Ninon Mazeaud, Valérie Provost, Christelle Trifaux, Leïla Scheurette, Myriam Sommer.

« Traces, reflets de réfugiés mineurs » - Maison de la Création-Centre Culturel Bruxelles-Nord

Durant deux mois et demi, Marion Colard et Ninon Mazeaud ont mené des ateliers artistiques avec une trentaine de jeunes migrants non accompagnés en Belgique. Ce travail collectif a débouché sur une exposition et une édition qui questionnent l’identité à échelle individuelle et sociale. Cela, pour ne plus parler de migrants mais plutôt donner à voir des sensibilités et des personnalités. Ne pas parler pour eux mais leur laisser la parole, sous forme d’autoportraits… traces d’un passage.

Picture, Madame, Picture – Fragments d’identités
Ninon Mazeaud
Marion Colard

170 pages
200 exemplaires
22 x 22cm

Commande du livre par mail:

marioncolard01@gmail.com
ninon.mazeaud@hotmail.fr

Prix : 22 euros sans les frais de port